a ajouté URGOnight à son panier
Navigation

Suivez-nous

  1. Blog
  2. Sommeil et bien-être
  3. Les bonnes positions pour bien dormir

Les bonnes positions pour bien dormir

Les bonnes positions pour bien dormir

Lorsqu’on dort, on a tous une position préférée qui permet de s’apaiser et de s’endormir rapidement. Pourtant, toutes les positions ne sont pas bonnes. Si 37% des français souffrent de troubles du sommeil et de l’éveil, nombreux sont ceux qui adoptent une position problématique pour trouver le sommeil. Les postures que nous adoptons pour dormir n’ont rien d’anodin. Au contraire, beaucoup de positions présentent des inconvénients qui peuvent avoir un impact sur la santé. Mais si chaque posture présente des avantages et des inconvénients qui lui sont propres, quelle est donc la meilleure façon de dormir ?

Les différentes positions pour dormir : avantages et inconvénients

Selon des recherches en hypnologie, les troubles du sommeil seraient en grande partie causés par une mauvaise posture. Bien qu’il soit primordial d’avoir une literie de qualité, adaptée à ses besoins et à sa morphologie, adopter une bonne posture pour dormir est indispensable pour bénéficier d’un sommeil réparateur. Voici donc les inconvénients et les avantages des positions adoptées.

Dormir sur le dos : la position à proscrire pour éviter de ronfler

Même si dormir sur le dos est une position réparatrice pour soulager le cou, la colonne vertébrale et éviter les brûlures d’estomac, elle favorise largement les ronflements et l’apnée du sommeil. C’est pourquoi mieux vaut éviter de dormir sur le dos en cas de problème respiratoire ou de ronflements chroniques. Seulement 8% de la population choisit cette posture.

Dormir sur le côté

Dormir sur le côté est une position assez naturelle pour de nombreuses personnes. L’avantage de cette position est de garantir une bonne qualité de sommeil, éviter les ronflements, et soulager le dos. Couplée à un oreillée pour soutenir le cou, c’est une bonne position pour les cervicales.

C’est aussi la position que l’on recommande pour les femmes enceintes. En effet, dormir sur le côté est idéal pour maintenir une bonne circulation sanguine. Dormir sur le côté aide également à éviter les remontées gastriques, souvent désagréables au moment du coucher.

Dormir sur le ventre

Seulement 7% de la population adopte la posture de dormir sur le ventre, avec la tête tournée à 90 degrés sur un côté pour respirer. Également nommée la position en « chute libre », le fait de dormir sur le ventre n’est pas bon pour la santé. Si cette position semble naturelle, elle n’est pas adaptée au bon fonctionnement du corps, et ce même malgré l’acquisition d’un matelas à mémoire de forme.

En effet, dormir sur le ventre exerce de la pression sur de nombreuses articulations et de nombreux muscles. Cela peut même favoriser l’apparition de l’arthrose. Dans cette position, la colonne vertébrale n’est pas bien placée et ne soutient pas le corps. Ainsi, les personnes dormant sur le ventre peuvent ressentir des douleurs ou des tensions, de manière ponctuelle ou chronique.

Cette position est également déconseillée pour les personnes qui souffrent d’apnée du sommeil. En effet, elle ne facilite aucunement la respiration. Au contraire, la cage thoracique ne s’ouvre pas facilement, empêchant de respirer suffisamment.

Paradoxalement, cette posture est extrêmement appréciée par ses adeptes. Elle est très confortable et surtout rassurante.

Optimisez votre posture pour favoriser votre santé et respecter votre organisme

La meilleure position pour dormir est tout d’abord celle que l’on préfère. Si l’on aime dormir sur le côté et pas sur le dos, alors il sera impossible de se mettre sur le dos pour trouver le sommeil. Cependant, la posture que l’on adopte n’est jamais anodine. De même, toute posture n’est pas idéale pour tout le monde. Cela fonctionne un peu au cas par cas. Cependant, dans certains cas, il faudra se rééduquer afin d’adopter de meilleurs comportements. Voici donc les deux meilleures façons de dormir :

Comment optimiser la position sur le côté ?

Dormir sur le côté est la position la plus naturelle puisque la plupart des individus dorment sur le côté. L’idéal est de dormir la tête surélevée sur un oreiller pour que la colonne vertébrale soit bien droite.

Si vous optez pour cette position, le meilleur coté pour dormir est le gauche puisqu’il favorise l’élimination des toxines et donc le bon fonctionnement du foie.

 

Une meilleure façon de dormir sur le dos

La seconde meilleure posture pour bien dormir est la position sur le dos. Bien qu’elle soit à proscrire pour les personnes qui ronflent et qui sont sujettes à l’apnée du sommeil, cette position est idéale pour le reste du corps.

En effet, en position sur le dos, le dos est bien maintenu. La colonne vertébrale et la nuque sont droites. Les muscles et les articulations sont bien au repos. C’est donc la posture idéale pour éviter les douleurs, les torticolis le lendemain matin, ainsi que les tensions en tous genres.

Pour favoriser le bon fonctionnement de l’organisme, il est recommandé de dormir la tête surélevée. En effet, il est indispensable de ne pas dormir à plat sans oreiller pour éviter les reflux gastriques et améliorer son confort.

Une literie de qualité pour un sommeil de qualité

Avoir une bonne literie peut favoriser un sommeil de qualité. Au contraire, une literie de mauvaise qualité peut avoir un impact négatif sur votre sommeil et donc votre santé. Il ne faut donc pas hésiter à essayer votre literie avant de l’acheter. Vous pouvez également vous informer sur le type de literie. Par exemple, un matelas à mémoire de forme sera plus adapté à votre position. De même pour l’oreiller à mémoire de forme.

Le neurofeedback à domicile, une solution efficace pour soigner son sommeil sur le long terme

Si la posture que l’on choisit pour dormir est l’une des causes du manque de sommeil et de la baisse de qualité de celui-ci, comment faire pour y remédier ? En effet, lorsqu’on est habitué à dormir d’une certaine façon, se forcer à changer de position peut être compliqué. Il existe des solutions pour favoriser l’endormissement sur le long terme sans avoir à opter pour une position qui ne nous est pas naturelle.

Si les médicaments tels que les somnifères sont utiles sur le court terme et de façon occasionnelle, ils sont dangereux sur le long terme.

Qu’est-ce que le neurofeedback ?

Pour des résultats durables fondés sur l’activité du cerveau, le neurofeedback à domicile est une solution idéale. Cette méthode d’autorégulation des réseaux de neurones au sein du cerveau permet d’agir efficacement, durablement et sans apport médicamenteux sur le sommeil.

En effet, le neurofeedback aide le cerveau à améliorer la qualité du sommeil en renforçant les connexions entre neurones sollicitées pour le sommeil. Le principe est de créer de nouvelles connexions ou de renforcer certains canaux déjà existants afin que le cerveau les exploite davantage pour mieux réaliser les fonctions associées à ces circuits cérébraux. Le neurofeedback à domicile permet de trouver l’apaisement et le sommeil sur le long terme, tout en s’entraînant à la maison.

Comment fonctionne le neurofeedback à domicile?

La technique du neurofeedback peut être utilisée lors de séances à domicile. L’utilisateur enfile un bandeau permettant de réaliser un encéphalogramme. Les informations collectées sont ensuite visualisées en temps réel sous la forme d’indicateurs visuels ou sonores. L’utilisateur teste des stratégies mentales (regarder dans le vide, s’imaginer en train de nager…) pour augmenter l’intensité de ces indicateurs, le retour en temps réel lui permettant d’identifier les stratégies qui fonctionnent chez lui.

Pour avoir un résultat durable sur le sommeil, il faut compter une vingtaine de séances. Ces séances permettent au cerveau d’acquérir les stratégies développées en journée et de les reproduire naturellement le soir. Plus le rythme sera régulier, plus les résultats sur la qualité du sommeil seront satisfaisants.

Ainsi, il est indispensable d’optimiser sa position afin d’avoir un sommeil de meilleure qualité et d’éviter les torticolis. Cependant, il est difficile de changer ses habitudes à 100%. C’est pourquoi le neurofeedback peut vous aider à vous réapproprier votre cycle de sommeil sur le long terme, sans devoir changer radicalement de position. Habituez votre cerveau et dormez bien, tout en conservant votre posture préférée.

Ce blog vous a-t-il été utile?
Publié dans: Sommeil et bien-être

Laissez un commentaire